Loading...
 
[Show/Hide Left Column]

PERFECO 

Evaluation de performances pour réseaux économes en énergie 


Axe : ComEx
Début financement : : 1/11/2016
Institutions : Université Versailles Saint Quentin en Yvelines (Laboratoire DAVID) ,
Institut Mines Télécom/Télécom Sud Paris (Laboratoire SAMOVAR).
Directeurs de thèse: Jean-Michel FOURNEAU, UVSQ et Hind Castel-Taleb, IMT/Télécom Sud Paris.
Doctorant :Youssef Ait El Mahjoub
Productions scientifique :

Ressources : publications du domaine performance et énergie.

Contexte : L’économie d’énergie dans les réseaux de télécommunication est un objectif majeur pour réussir à réduire la consommation globale. La part du domaine IT est déjà très élevée et elle tend à augmenter. En effet, de nombreuses techniques pour réduire la consommation dans d’autres industries ou services se traduit par plus d’informatique et de télécommunications (l’approche "Green by IT") et donc par une augmentation de la consommation dans les domaines IT. Il est donc important d’un point de vue économique d’arriver à réduire la consommation énergétique par bit transmis ou calculé (l’approche "Green IT" qui est au centre de notre approche). Dans le domaine des réseaux, l’optimisation énergétique repose principalement sur une adaptation de l’architecture et des ressources employées en fonction des flux à transporter et de la qualité de service promise. On cherche donc à adapter les ressources à la demande, ce qui se traduit par un dimensionnement dynamique et adapté à la charge. Ceci est par nature différent d’un dimensionnement au pire cas que l’on utilise généralement. Il est donc nécessaire de revoir les stratégies de dimensionnement afin de les rendre dynamiques et adaptées à des ressources que l’on peut rendre indisponibles pour économiser de l’énergie. En effet on a mesuré (Greenberg 2009) qu’un serveur pouvait consommer jusqu’à 60 % de sa consommation nominale lorsqu’il est allumé mais qu’il n’a pas de client à traiter. Sur le plan technologique, cela requiert que les équipements de réseaux disposent de modes "sleep","deep sleep" ou "hibernate" (terminologie variant selon les fournisseurs) mais qui sont tous associés au même concept : mettre en sommeil l’équipement pour réduire sa consommation d’énergie. Pour que le compromis performance/énergie soit pertinent, il parait important d’utiliser des formules de consommation énergétiques obtenues à partir de l’utilisation des ressources du réseau.

Objectif scientifique : Le projet a pour but de prouver ou d’adapter de nouvelles méthodes d’évaluation de performance de réseaux adaptées à la problématique de ressources fluctuant avec le trafic afin d’économiser de l’énergie par bit transmis. Les méthodes que nous nous proposons d’étudier sont la théorie des réseaux de files d’attente à forme produit et la théorie de la comparaison stochastique.

Perspectives : Les modèles proposés et leur analyse feront l’objet de publications internationales. Un autre objectif du projet serait de développer un outil de dimensionnement de réseaux (dans le même esprit que MAROCO, que nous avons réalisé à l’UVSQ, pour les réseaux optiques).